Avec le décret du 12 décembre 2014, applicable dès la rentrée de 2015, la formation en ostéopathie devient plus uniforme, avec un cadre désormais légal.

Au niveau de ses conditions d’accès et au niveau de ses différents pôles d’enseignements.

Quelles sont les différentes filières disponibles pour apprendre le métier d’ostéopathe

La formation en ostéopathie est ouverte à deux publics : les personnes dotées d’un diplôme de santé (médical ou paramédical) ou d’un baccalauréat.

L’accès à la formation initiale est possible pour les étudiants justifiant de l’obtention du bac. Dans l’idéal, un bac scienfique, même si les candidats issus de ES ou L ne seront pas rejetés pour cela.

Elle dure 5 ans et s’effectue dans une école privée ayant reçu l’agrément, moyennant un coût compris entre 8 000 et 9 000 € par an.

Les professionnels dotés d’un diplôme paramédical (kinésithérapeutes, infirmiers, ergothérapeutes, etc.) peuvent, eux, suivre une formation en ostéopathie de 3 ans seulement.

Lorsqu’ils obtiennent leur DO (Diplôme d’Ostéopathe), ils sont autorisés à pratiquer en France.

Enfin, pour les médecins qui souhaitent se spécialiser, ils peuvent suivre une formation en ostéopathie de 2 ans pour recevoir leur Diplôme Inter-Universitaire (DIU) de Médecine Manuelle-Ostéopathie.

Attention, tous les professionnels doivent disposer d’un DO ou DIU pour exercer. A défaut, ils risquent 1 an de prison et des milliers d’euros d’amende.

Oscillant entre enseignements théoriques et pratiques, voici le programme de la formation en ostéopathie !

Dans le programme initial, établi par le décret du 12 décembre 2014, la durée de la formation ostéopathie est de 5 ans

Son article 3 en définit même la répartition des enseignements : 3 360 heures de cours magistraux et de travaux dirigés et pratiques + de la pratique en clinique, encadrée par un professeur (1 500 heures)

La théorie compte 7 parties précisées dans le décret comme la pratique ostéopathique, les méthodes et outils de travail et les sciences fondamentales.

Quant aux heures pratiques, elles servent à éprouver les techniques enseignées et améliorer le geste ostéopathique.

Les 1 500 heures passées en clinique, encadrées par un enseignant, permettent de plonger l’élève dans les conditions réelles.

A ce sujet, les 150 consultations requises par le décret offrent aux formés la possibilité de gérer intégralement une séance.

A l’issue de cette formation, tous les détenteurs d’un DO ou d’un DIU peuvent pratiquer dans plusieurs environnements : les besoins de la patientèle étant très larges.

Au sein d’un cabinet libéral, d’une entreprise, d’un établissement de soin, d’un club de sport, les options sont nombreuses.

Pour tout savoir sur les formations ostéopathes, cliquez tout simplement ici :
site